Cigarette electronique en Europe, ça donne quoi ?

Monika-Rebala

Cigarette electronique en Europe, ça donne quoi ?

Véritable phénomène à ses débuts, la cigarette electronique a séduit de nombreux fumeurs tentant par tous les moyens d’arrêter de fumer sans succès. Aujourd’hui, c’est 43 millions de vapoteurs en Europe dont 7 millions qui ont arrêter définitivement la cigarette traditionnelle grâce à la cigarette electronique. Cependant, le marché de la e-cigarette n’est pas le même suivant les états en Europe.

recherche-cigarette-electronique
Emission Vox Pop diffusé sur Arte

En Pologne, la cigarette electronique sous l’emprise du tabac

Lors de l’émission Vox Pop, consacrée à la cigarette electronique, diffusée sur Arte, on y retrouve une journaliste indépendante polonaise du nom de Monika Rebala. Elle dévoile l’état du marché de son pays ainsi que les conséquences de la Directive européenne en Pologne.

Monika-Rebala
La journaliste polonaise Monika Rebala

Le leader de la ecigarette sous l’emprise de BAT

En Pologne, c’est 1,2 million de vapoteurs pour un chiffre d’affaires de 330 millions d’euros. 90% des cigarettes electroniques sont importés de de Chine vers la Pologne. Malgré cela, le pays fabrique aussi ces propres vapoteuses et emploie 10 000 salariés. Un marché qui séduit les géants du tabac tel que British American Tobacco, un fabricant international de tabac et de cigarettes (Lucky Strike, Dunhill, Gladstone…). BAT s’est porté acquéreur de la société leader de cigarettes electroniques polonaise, Chic Group. Cette entreprise regroupe 800 détaillants, dispose de sa propre usine de e-liquide, possède ses propres marques et d’un site internet qui exporte de la France jusqu’à la Russie.

Chiffres-Pologne
La journaliste fait part du chiffre d’affaire réalisé par l’ecigarette en Pologne

La Directive Européenne arrive à grand pas

La Pologne fait alors figure d’un véritable paradis pour les vapoteurs. Mais,en mai 2016, la mise en place de la directive européenne va changer beaucoup de choses. En effet, le gouvernement envisage d’interdire le vapotage dans les lieux publics, les ventes sur internet et aux personnes trop jeunes. Une mesure qui n’est pas sans rappeler l’actualité de la France.

Pologne-Chic-group
Le Chic Group, leader polonais en matière de cigarette électronique

En Angleterre, la cigarette electronique comme solution médicale

En Angleterre, c’est la journaliste indépendante Karen Chambers qui nous parle de la situation des vapoteurs dans son pays. 2,6 millions de vapoteurs habituels sur l’île dont la plupart sont d’anciens fumeurs et d’autres qui fument encore. Le marché anglais de la cigarette electronique représente 459 millions de livres sterling en 2015, soit 586 millions d’euros environ.

Karen-Chambers-journaliste
La journaliste anglaise Karen Chambers

Totally Wicked attaque la Directive Européenne

En 2015, une grande marque a fait du bruit dans le monde de la cigarette électronique, Totally Wicked. En effet, la marque a contesté la validité de la Directive européenne au sujet de l’article 20 concernant l’association de la cigarette électronique aux produits du tabac. Le jugement devrait être rendu ce début d’année 2016.

Totally Wicked
La société Totally Wicked qui a contesté officiellement la Directive europénne lié au tabac

La cigarette electronique est un remède

L’Angleterre est le premier pays à reconnaître officiellement la ecigarette comme moyen médical pour arrêter de fumer. Le service de santé national avait déjà conclu que la vapoteuse est 95% moins nocive que la cigarette classique. David Cameron, Premier Ministre et fumeur, a reconnu que la ecig avait aidé à l’arrêter de fumer. Depuis 2016, le Royaume-Uni a autorisé officiellement une cigarette électronique comme technique médicale. Malheureusement, c’est le fameux fabricants de tabac, British American Tobacco, qui produit cette ecigarette a usage médical. C’est comme si la même personne était pyromane et pompier.

 

En France, le tabac tue chaque année environ 70 000 personnes et coûte 45 à 50 milliards d’euros au niveau de la Sécurité Sociale. A court terme, le tabac rapporte à l’Etat en taxes grâce aux ventes (14 milliards d’euros), mais à long terme, en prenant des mesures de santé publique qui limite la consommation, l’effet sur la sécurité sociale se fera dans plusieurs années.