Cigarette électronique : le coup de gueule de Libération!

Portrait d'un jeune homme de type caucasien portant une chemise noire et fumant une cigarette électronique.

Cigarette électronique : le coup de gueule de Libération!

Libération a publié un article très intéressant sur la cigarette électronique, voici le résumé des grands axes défendus par Eric Favereau.

Portrait d'un jeune homme de type caucasien portant une chemise noire et fumant une cigarette électronique.
Comme ce jeune homme de plus en plus de fumeurs sont passés à la cigarette électronique.

« Cigarette électronique : de quoi avez vapeur ? »

Voilà le titre de l’article de Libération sur la cigarette électronique et l’univers du e liquide. Outre la petite touche d’humour, le ton de l’article est plutôt tranchant vis à vis du comportement des autorités par rapport à l’e-cigarette.

En effet, Eric Favereau explique que cela fait des années qu’on nous dit que fumer n’est pas bon pour la santé et que chaque année le tabac provoque la mort de 70 000 personnes rien qu’en France. On nous a dit également que le goudron et l’oxyde de carbone qui sont contenus dans une cigarette classique sont particulièrement mauvais et que c’est grâce à la nicotine que les industriels du tabac nous rendent accros. Or aujourd’hui un nouveau substitut au tabac est apparu et son impact positif sur les fumeurs est évident. L’auteur veut bien sûr parler de la cigarette électronique. Inventée par le pharmacien chinois Hon Lik il y a tout juste 10 ans, la cigarette électronique et la recharge e cigarette ont connus un très grand succès depuis 3 ans.

Pour autant loin de promouvoir cette nouvelle alternative au tabac la ministre de la santé Marisol Touraine et la plupart des politiques se montrent très frileux sur le sujet voir carrément contre son utilisation. Alors pourquoi cette contradiction alors que les avantages de la cigarette électronique semblent assez évident par rapport au tabac? Lobbys du tabac, manque à gagner en terme de taxes pour l’Etat, pression des buralistes? Difficile de répondre à la question. Au travers de deux exemples clairs Eric Favereau démontre pourquoi l’attitude des politiques vis à vis de l’e-cigarette n’est pas la bonne.

Cigarette électronique, la « ceinture de sécurité » du fumeur?

Alors oui on est tous d’accord il vaut mieux ne pas fumer que d’utiliser une cigarette électronique, mais pour beaucoup arrêter de fumer est une épreuve très difficile à accomplir.
Pour couper court à ce genre d’arguments assez limités l’auteur de l’article utilise la comparaison avec la sécurité routière : « si on ne veut pas mourir au volant, autant ne pas conduire »,
avant d’ajouter la fin de la phrase qui résume tout : « mais il n’empêche que la ceinture de sécurité a divisé par trois le nombre de morts sur les routes ». Alors la cigarette électronique ne serait-elle pas devenue l’équivalent de la ceinture de sécurité pour le fumeur? Dans ce cas pourquoi ne pas la promouvoir pour augmenter son efficacité? Ainsi un plus grand nombre de fumeur pourrait laisser tomber le tabac pour commencer la cigarette électronique.

Une avancée pour la santé publique

Autre exemple utilisé par Eric Faverau, l’échange de seringues pour les toxicomanes, lorsque la France refusait d’autoriser la vente libre de seringues pour ne pas inciter à la consommation de drogue. Dans les années 80, plus de 90% des toxicomanes ont été infectés par le virus du sida, puis, quand il a été possible d’acheter des seringues directement, le taux est tombé à moins de 5%, sans pour autant que le nombre de toxicomanes n’augmente.

Alors le constat est le suivant, ne faisons pas les mêmes erreurs que par le passé et prenons exemple sur les succès réalisés en terme de santé publique.
D’autant plus, que selon une cinquantaine d’experts qui ont écrit à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lors de la journée mondiale anti-tabac, « la cigarette électronique pourrait sauver des millions de vie », et qu’en termes de santé publique, « c’est peut-être l’innovation la plus importante du XXIe siècle » rien que ça.

Face à tous ces arguments le journaliste de Libération n’est pas le seul à trouver que la position des autorités par rapport à l’ e cigarette est de plus en plus incompréhensible.

  • Nicole Bellard

    Article trouver fort j adore . Je me suis mise a la cigarettes électronique il y a un an
    pourtant j’ai 50 ans et je fumais 1 paquet et demi par jour depuis l age de 17 Ans et j ai arrête completement .alors bravos a cette article car comme il le dit j ai beaucoup gagne et l etat a beaucoup perdu

  • Nicole Bellard

    Je considére que la cigarettes électronique peut etre pris pour un tres bon seuvrage au tabagisme . Apres cette tres bonne expérience je le conseillerai a tout les fumeurs qui voudraient essayer d arrête