Et si la e cigarette faisait baisser le nombre d’incendies ?

incendie dans une forêt de pin pour illustrer le rôle de la cigarette électronique dans la baisse des incendies de forêt

Et si la e cigarette faisait baisser le nombre d’incendies ?

incendie dans une forêt de pin pour illustrer le rôle de la e cigarette dans la baisse des incendies de forêt
Enquête sur le lien entre e cigarette et le nombre des incendies recensés cette année.

C’est en effet la question surprenante que l’on peut se poser après avoir observer les derniers chiffres des incendies de forêts dans le sud de la France. Alors est-ce que la hausse de l’utilisation de le e cigarette et du e liquide peut expliquer la baisse du nombre de feux de forêts?  Enquête.

Le mégot de cigarette premier responsable des feux de forêt

Avec un mégot de cigarette incandescent jeté par la fenêtre de sa voiture il faut moins de deux minutes pour enflammer les herbes sèches qui se trouvent en bordure de route. En effet, la chaleur et le vent, très présents l’été dans le Sud de la France, forment un cocktail explosif pour créer un départ de feu très rapide qui peut déboucher sur un incendie. En témoigne le test réalisé par le laboratoire CEREN (l’Etablissement public interdépartemental entre les régions, les départements, les établissements de coopération intercommunal et les services départementaux d’incendie et de secours). Pour observer la rapidité de combustion d’un mégot de cigarette sur des herbes sèches le laboratoire du CEREN a réalisé une expérience qui laisse songeur sur le pouvoir éminemment dangereux d’un simple mégot.

Le problème est que dans l’inconscient collectif il paraît souvent impossible qu’un simple mégot de cigarette puisse entraîner d’énormes incendies. Et pourtant c’est ce que les sapeurs pompiers constatent sur le terrain chaque année. Au contraire d’une e cigarette, un mégot de cigarette classiques peut être particulièrement dangereux.

Deux types de départs de feux enregistrés avec la cigarette

Depuis 1973, la France dispose d’un outil statistique pour recenser toutes les données liées aux feux de forêt dans le Sud de la France. Prométhée 2 est en effet la base de données officielle pour les incendies de forêt dans la zone méditerranéenne. Cet outil statistique fiable permet d’observer le nombre de départs de feu par jour, par secteur, en indiquant la superficie touchée et la nature de la cause.

Prométhée 2 : la base de données qui recenses les incendies.
Prométhée 2 : la base de données qui recenses les incendies.

Autant dire que ces données sont particulièrement intéressantes pour étudier l’évolution des incendies suivant différents critères. Ici les deux types de départs de feux qui nous intéressent sont les « Mégots de promeneur » et « Mégots par véhicule ». Prenons ici le nombre d’incendies liés à la cigarette pour les étés 2012, 2013 et 2014. Soit du 1er juin au 31 août de chaque année.

Pour l’été 2012, Prométhée recensait 7 incendies provoqués par des mégots de promeneurs et 18 incendies provoqués par des mégots jetés depuis des véhicules. Soit 25 incendies liés à la cigarette.

Pour l’été 2013, on recense 6 incendies provoqués par des mégots de promeneur et 10 incendies qui ont pour origine des mégots jetés depuis des véhicules. Soit 16 incendies au total, donc une baisse de 36% par rapport à l’été précédent.

Et ce n’est pas fini, pour l’été 2014 qui vient de se terminer, on relève 4 incendies dus à des mégots de promeneur et 4 également provoqués par des mégots jetés depuis un véhicule. Avec un total de 8 incendies liés à la cigarette pour l’été 2014 la baisse est encore plus significative puisqu’elle est de 50% par rapport à l’année précédente.

Dire que la cigarette électronique est l’unique explication d’une telle baisse est sans doute exagéré car d’autres facteurs rentrent en compte, comme la météo notamment, mais pour autant le rôle de la e cigarette n’est pas à exclure pour expliquer en partie cette baisse.

Quel est l’impact de la e cigarette ?

Force est de constater que depuis 2012, le succès de la cigarette électronique et du e liquide est particulièrement impressionnant en France. On compte aujourd’hui près de 2500 boutiques spécialisées dans la e cigarette et les e liquides sur le territoire. Plus de 10 millions de français l’ont déjà testé. Enfin, plus d’un million et demi de français utilise quotidiennement la e cigarette et du e-liquide. On est donc dans un phénomène massif qui n’est plus marginal depuis déjà 2 ans.

Une autre étude confirme l’impact de la e-cigarette dans la société française. En effet, pour la première fois depuis dix ans les ventes de cigarettes en France ont observé un recul sans précédent. Entre 2012 et 2013 le nombre de cigarettes vendues a baissé de 7,6%. D’après l’observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) qui révèle ces chiffres, cette baisse est due en parti à l’essor de la cigarette électronique. Les chiffres pour l’année 2014 devraient confirmer davantage encore cette tendance.

Alors quand on sait que l’été est une période où beaucoup de fumeurs passent à la e cigarette et que la voiture est en plus un lieu particulièrement propice à l’utilisation de la e cigarette, pour le confort des autres passagers notamment, il est très vraisemblable que la baisse du nombre d’incendies provoqués par les mégots de cigarette soit en partie liée à la hausse de la consommation de cigarette électronique et de e liquide en France durant les deux dernières années.

Voilà donc un effet pour le moins inattendue du succès de la vape dans l’hexagone. Cette hypothèse mériterait tout de même une étude plus poussée pour quantifier et affiner l’impact réel de la e-cigarette et du e liquide dans la baisse du nombre d’incendies provoqués par les mégots.

Merci d’avoir lu cet article et à bientôt pour de nouvelles infos sur le monde de la vape!

  • SmokinFire

    J’espère juste que la baisse des feux de forêts de cet été 2014 n’est pas juste le fruit du hasard et que ça perdurera avec le temps. Pour moi, il faut encore que la baisse des feux perdure pendant 2/3 ans avant de pouvoir parler de son impact réel. La cigarette électronique est encore trop critiquée. En ce qui me concerne je vapote depuis plus d’un an. Je fais de nombreuses économies et ma santé s’en porte bien mieux. Et au moins je ne déclenche pas d’incendie quand je me balade en forêt…