Liquide et e cigarette : les conséquences graves du plan anti-tabac !

Un homme et une femme utilisant du e liquide et une cigarette électronique devant un garage

Liquide et e cigarette : les conséquences graves du plan anti-tabac !

Un homme et une femme utilisant du e liquide et une cigarette électronique devant un garage
Le nouveau plan anti-tabac stigmatise les amateurs de e liquide et de cigarette électronique

Dans une tribune de l’Express, le tabacologue Philippe Presles commente le plan national de réduction du tabagisme présenté par Marisol Touraine jeudi dernier.

Coordinateur de l’appel des 100 médecins spécialistes en faveur de la cigarette électronique Philipe Presles a suivi de près le plan anti-tabac et nous donne son avis ici.

Le paquet de cigarette neutre une bonne chose?

Evidemment le plan anti-tabac ne concerne pas que la e cigarette et le liquide pour cigarette électronique. Parmi les mesures phares présentées par Marisol Touraine on trouve la mise en place du paquet neutre. Comme en Australie où la mesure a été adoptée en Décembre 2012, la France deviendrait ainsi le deuxième pays au monde à aller aussi loin, en empêchant les marques de tabac de se mettre en avant en utilisant le packaging. C’est une mesure que Philippe Presles trouve très bonne. Le but étant non pas de faire baisser les ventes de tabac à court terme, car ce phénomène n’a pas été constaté en Australie, mais plutôt de ringardiser la cigarette et le tabac à long terme en visant principalement les jeunes qui ne sont pas encore fumeurs.

En revanche l’autre volet du plan anti-tabac proposant l’interdiction de la e cigarette dans certains lieux publics fait beaucoup plus débat.

Les risques de l’interdiction de l’e cigarette et du e liquide dans certains lieux publics

Cette mesure est très discutable selon le tabacologue. Car en appliquant une telle mesure on stigmatise la cigarette électronique. Philippe Presles évoque les origines de la e cigarette et du e-liquide en rappelant que Honk Lik son inventeur l’a faite pour aider les fumeurs à arrêter de fumer. Et le moins que l’on puisse dire c’est que la combinaison e liquide plus cigarette électronique fonctionne. En effet, dans les trois pays où les ventes de cigarettes électroniques sont libres à savoir en France, aux Etats-Unis et en Grande -Bretagne les ventes de tabac ont nettement baissé. Ce dispositif aurait pour but de protéger les jeunes en leur empêchant de voir toute la gestuelle qui ressemble à celle du fumeur. Tout cela en supposant qu’en voyant des vapoteurs les jeunes seraient plus sujets à commencer à fumer du tabac.

Or c’est tout l’inverse que l’on observe. La cigarette électronique et le eliquide contribuent à ringardiser le tabac chez les jeunes. C’est notamment ce qu’a montré l’étude « Paris sans tabac » publiée le 15 mai 2014. Avant de poursuivre sur les conséquences de l’interdiction du vapotage dans les espaces clos collectifs.

La cigarette électronique et le e liquide interdit dans les entreprises

Le fait de pouvoir rester dans son bureau vapoter était un des avantages de passer à la cigarette électronique et au e liquide en laissant de côté le tabac. Mais avec cette mesure les adeptes des recharges e liquides devront rejoindre les fumeurs sur le trottoir. C’est pourtant au sein des entreprises que la lutte anti-tabac est cruciale. De plus, pour la majorité des gens il n’y a pas de gêne liée à être à côté d’un ou d’une collègue qui vapote du e-liquide. Il n’y a pas de comparaison possible entre le tabagisme passif et le « vapotage passif ».

Un amalgame avec le tabac contre-productif

Enfin et c’est sans doute l’élément le plus important, en interdisant l’utilisation de l’e cigarette et des recharges e liquides dans les lieux publics, le risque est de créer le doute chez les gens qui veulent arrêter de fumer. En effet, en cataloguant la e cigarette comme si elle était aussi dangereuse que le tabac on crée un doute chez le fumeur qui voudrait arrêter et passer à la cigarette électronique. « Pourquoi arrêter de fumer et vapoter du e liquide si c’est aussi dangereux que la cigarette? » Voilà le genre de réaction que l’on peut se poser en voyant l’amalgame qui est fait entre le tabac et la cigarette électronique. Le doute ainsi créé est très dangereux car beaucoup de fumeur aurait besoin de la cigarette électronique pour arrêter le tabac. Quand on sait que fumer la cigarette est très nettement plus dangereux que vaper du e liquide, on se rend compte de l’incohérence d’une telle stratégie.

S’attaquer au prix du paquet plutôt qu’aux vapoteurs de e liquide

En effet, comme l’a montré Philippe Presles, s’attaquer à la vape et aux amateurs de liquides pour cigarette électronique n’est pas la bonne stratégie pour encourager les gens à arrêter le tabac. Une autre méthode est bien plus efficace pour faire baisser les ventes de tabac. Cette méthode est toute simple, c’est d’augmenter le prix du paquet de cigarette de manière significative. Les petites augmentations constantes n’ont que très peu d’impact, par contre les augmentations nettes comme entre 2002 et 2004 ont eu un effet immédiat.

Quand on sait que le prix du paquet est 30% plus cher au Royaume-Uni qu’en France on se dit que la vraie action efficace pour diminuer les ventes de cigarettes aurait été d’augmenter nettement le prix du paquet.