Le e liquide avec nicotine moins addictif que la cigarette ?

e liquide avec nicotine dans cigarette electronique avec tasse de cafe sur une table n bois

Le e liquide avec nicotine moins addictif que la cigarette ?

e liquide avec nicotine dans cigarette electronique avec tasse de cafe sur une table n bois
C’est en effet, ce que démontre une récente enquête américaine dirigée par des chercheurs de l’université d’Etat de Pennsylvanie (Penn State). L’étude permet de mieux comprendre comment les différentes manières de délivrer de la nicotine influent sur la dépendance finale du consommateur.

Sur le sujet, Jonathan Foulds, professeur en Santé Publique et en Psychiatrie à l’Université de Pennsylvanie est clair : « We found that e-cigarettes appear to be less addictive than tobacco cigarettes in a large sample of long-term users« . (Nous avons constaté parmi un grand panel de fumeurs et d’utilisateur de cigarette électronique de longue durée, que  cette dernière apparaissait comme moins addictive que les cigarettes à base de tabac).

Une enquête d’envergure sur le e-liquide avec nicotine et la cigarette

Pour étudier la dépendance à la cigarette électronique, les chercheurs ont mis en place une grande enquête en ligne en demandant aux sondés, de décrire leur dépendance à la cigarette, puis, en utilisant quasiment les mêmes questions, de décrire la dépendance qu’ils ressentent pour la e-cigarette. Plus de 3 500 anciens fumeurs devenus vapoteurs ont répondu à la fois aux questions sur la dépendance à la cigarette et celles consacrées à la ecigarette et au liquide.

Les premiers résultats de l’étude montrent que les e-liquides avec un fort taux de nicotine favorisent la dépendance. De même, l’utilisation de cigarettes électroniques dernière génération qui délivre de manière plus efficace la nicotine accentue la dépendance. Les Vapers (utilisateurs de cigarette électronique) de longue durée ressentent également une plus forte dépendance à la nicotine.

Mais tout cela est assez logique puisque les personnes qui préfèrent les e liquides avec un taux élevé de nicotine sont majoritairement d’anciens gros fumeurs déjà très dépendants à la nicotine au moment de passer à la vape. C’est également le cas des vapoteurs de longue durée, qui sont en règle général d’anciens gros fumeurs fortement dépendants. Donc retrouver parmi les vapoteurs les plus dépendants à la nicotine, les anciens gros fumeurs, n’est pas une grande surprise.

Une dépendance moins forte avec la cigarette électronique

comment fonctionne une cigarette electronique par le professeur jonathan foulds
Jonathan Foulds, professeur en Santé Publique, explique comment fonctionne une cigarette électronique. (© LEBANON DAILY NEWS CHRIS SHOLLY

C’est ici que les conclusions de l’enquête sont intéressantes. En effet, les résultats montrent que peu importe le degré de dépendance des vapoteurs face à la cigarette électronique, ce niveau est toujours inférieur à celui relevé concernant la cigarette classique à base de tabac. Le professeur Jonathan Foulds explique à ce sujet : ‘Nous pensons que c’est parce-qu’ils (les vapoteurs) reçoivent moins de nicotine avec les e-cigs par rapport à ce qu’ils absorbent avec les cigarettes.’

La cigarette électronique a donc le potentiel d’aider les gens à stopper la cigarette et le tabac. Mais d’un autre côté, complète Foulds, elle a également un potentiel négatif. Les jeunes qui n’ont encore jamais fumé pourraient commencer une dépendance à la nicotine avec la cigarette électronique et les eliquides. D’autre part, continuer de fumer tout en utilisant une e-cigarette n’est pas non plus le meilleur moyen de réduire les risques liés à sa santé. Pour une meilleur efficacité il faudrait donc mieux sensibiliser autour de la cigarette electronique et de son utilisation.

Un impact positif indéniable de la cigarette électronique et du e liquide comparé au tabac

La popularité de la e-cigarette est impressionnante depuis ces cinq dernières années. On ne compte plus les marques de cigarette électronique (plus de 400 ! ) et les différentes saveurs e liquides disponibles comme e liquide tabac blond ou eliquide fraise. On en compte plus de 3000 en tout ! Il est vrai que la nicotine, le propylène glycol, la glycérine et les arômes alimentaires, c’est-à-dire les ingrédients utilisés dans le e liquide, sont éminemment moins dangereux que tous les produits cancérigènes que l’on retrouve dans les cigarettes, pour autant, il faut reconnaître que les effets à long terme de ces produits sur la santé sont pour le moment encore inconnus. Il y a donc un besoin réel d’études poussées sur la question pour mieux comprendre et appréhender ces nouveaux produits.

Ceci étant dit, le professeur Foulds explique que bien que les études sur le long terme fassent pour le moment défauts, toutes les analyses un temps soit peu objectives expliquent que la cigarette électronique est nettement moins dangereuse que la cigarette classique. L’enquête en question nous a montré dans le même temps qu’elle était également moins addictive. Ce qui permet au professeur en Santé Publique de constater que sur ces deux facteurs la cigarette électronique apporte un aspect bénéfique pour la santé.

Nouvelles e-cigarettes et e liquide plus concentré en nicotine pour faciliter l’arrêt du tabac ?

jeune femme vapote une cigarette electronique nouvelle generation avec nicotine
De nouvelles cigarettes électroniques pourraient faciliter l’arrêt du tabac en augmentant la diffusion de nicotine.

Jonathan Foulds poursuit la réflexion et explique qu’on pourrait en fait avoir besoin de cigarettes électroniques nouvelle génération qui seraient plus performantes pour délivrer la nicotine. Même si le e liquide sans nicotine convient au petit fumeur, la nicotine reste un élément très important pour compenser l’arrêt du tabac. Selon Foulds, c’est cet aspect précis qui est le plus efficace pour aider les fumeurs à arrêter la cigarette. Il faut donc à la fois trouver des nouveaux modèles de e-cigarettes plus performants mais également augmenter le taux de nicotine dans les e-liquides pour que les gros fumeurs puissent trouver un substitut adapté et efficace. Certains fumeurs sont en effet obligés de vapoter de manière quasiment constante pour combler suffisamment le besoin de nicotine.

La question est compliquée puisque si un moyen de diffuser de la nicotine plus efficace était mis en place il aurait pour effet, à la fois d’aider des fumeurs à stopper la cigarette mais pourrait dans le même temps rendre les fumeurs plus dépendant à la cigarette électronique. Même si nous avons vu qu’il vaut mieux être dépendant à la cigarette électronique qu’au tabac, aucune forme de dépendance n’est souhaitable.

L’enquête a cependant le mérite de faire avancer la connaissance sur le sujet et de confirmer que la cigarette électronique est une alternative de plus en plus sérieuse face au tabac. Il faut donc continuer les recherches pour qu’elle devienne également de plus en plus efficace tout en étant la moins dangereuse possible.

D’après l’article « E-cigarettes less addictive than cigarettes » paru sur PENN STATE NEWS